Aronde 1953 JD Mécanique

  3ème partie: restauration mécanique 

Comme expliqué lors de la restauration de la carrosserie, en 2001, nous avons dû travailler à l'envers suite à la chute du pont sur lequel se trouvait la voiture lors de la réfection des freins.

En 2006, nous avons décidé d'entamer la restauration mécanique.

Pour cela nous avons eu la chance de récupérer, via un ami du club (comme quoi c'est précieux de faire partie d'un club), une Aronde de la même année qui n'avait que 30.000km. Cette voiture avait été rachetée par un propriètaire d'une autre Aronde qui avait subit un accident et dont l'avant avait été détruit. Cette personne a demonté la partie avant et puis a laissé cette "jeune " Aronde dans un garage qu'il louait. Il a décidé de s'en séparer car cette location devenait onéreuse.

A partir de là, il devenait plus simple d'envisager la restauration du Taxi puisque nous pouvions démonter, nettoyer, reconditionner toutes les pièces nécessaires et puis en une seule fois, démonter toute la mécanique du Taxi et transférer les pièces refaites.

Ce qui restait de la caisse après démontage complet, est parti chez un ami français qui devrait l'utiliser pour refaire une Simca 9 sport en très mauvais état.

Le moteur, la boite, le train avant, le pont, les freins, bref tout a été remis à neuf avec des pièces neuves. Toutes les pièces d'usure seront remplacées après avoir cherché pendant 3 ans pour constituer le stock nécessaire.

Les photos avant:

Le train avant

Pont arrière

Moteur 1221 avec 30.000km

Les photos après:

 

En juillet 2006, avec une forte canicule durant tout le mois, nous allons démonter toute la mécanique sur le Taxi et remonter les pièces remises à neuf. Heureusement nous avons la chance de pouvoir travailler chez notre ami Guy qui dispose d'un pont situé dans une ancienne grange où nous trouverons quand même une certaine fraicheur.

Après avoir d'abord bien protégé la carrosserie et avoir tout déposé, nous allons repeindre le compartiment moteur et traiter les sous-bassements avec un anti-gravillon.

La restauration se termine:

En octobre 2008, dernière petite adaptation dont je rèvais depuis longtemps, placer une montre Centromatic sur le volant. Je l'ai trouvée sur un site d'enchères bien connu, à 200 euros quand même, après des années de patience car les montres vues précédemment étaient hors de prix, souvent à plus de 500 euros. Elle fonctionne parfaitement, se remonte automatiquement par le simple mouvement de la voiture. Il faut donc juste la remettre à l'heure puisque la voiture ne roule pas suffisament souvent que pour maintenir le mécanisme de l'horloge en mouvement continuel.

Avant

Après

Voilà qui termine l'histoire de la restauration de cette Aronde qui est devenue "TAXI TINTIN", ce qui nous a permis de vivre des moments exceptionnels grâce à cette transformation qui l'a rendue "unique".

 

  4ème partie: liste des sorties

Ajouter un commentaire