Restauration Coupé de Ville 56

Restauration d'un Coupé de Ville de 1956

1ère partie: démontage et nettoyage

(cliquez sur les photos pour agrandir)

Mars 2006

Voilà, c'est fait, nous avons enfin été chercher, près du Mont Saint Michel, notre nouvelle acquisition, un Coupé de Ville de 1956. Il y a du boulot en perspective...
Le premier travail sera de la remonter comlètement de façon à faire l'inventaire des pièces et essayer de s'y retrouver. Elle a été démontée par l'ancien propriètaire qui a commencé la restauration il y a dix ans. De cette façon nous pourrons chercher les éventuelles pièces manquantes (en principe elle est complète) et demander conseil pour le remontage, notamment lors du rassemblement Simca Facel à Montpellier fin mai.
Voici deux photos de la voiture au moment de son départ chez l'ancien propriètaire:
- la première juste juste avant de monter sur le plateau, avec à droite notre ami Guy sans qui il aurait été très difficile d'aller chercher la voiture;
- la deuxième sur le camion avec mon fils David en arrière plan.

Juillet 2007

Nous profitons de nos congés d'été 2007 pour démonter la belle et commencer à travailler sur la caisse. En fait, on va surtout décaper les "tonnes" de rutex qui ont été utilsées pour protéger la caisse... Qui y a-t-il en dessous de tout cela?

1ère opération, tout démonter en prenant beaucoup de notes et plein de photos. Quel bonheur la photo numérique. Tout est photographié dans les moindres détails et stocké sur l'ordinateur en utilisant plein de rubrique pour le classement.

Voici la caisse toute "nue"

Il faut beaucoup de place pour stocker toutes les pièces, cela double la surface nécessaire par rapport à la place habituelle de la voiture .

Toutes les pièces sont inventoriées et pour les plus petites, stockées dans des sachets plastiques bien identifiés. Ik faudra pouvoir tout retrouver dans un an ou deux ou ...

Pour se donner du courage, on attaque le grattage de la jupe avant qui est en alu

Démontage du bac à batterie et dépot de la trappe à essence, pas simple d'arriver à la durité du reservoir.


Après avoir gratté tout l'intérieur, il était temps d'envisager d'attaquer le nettoyage du dessous de la voiture. Pour cela, rien de tel que d'utiliser un tourne-broche. Charly a bien voulu nous prêter le sien. Encore un tout grand merci. Il a fallut l'adapter car il avait servi pour restaurer sa 1000, et l'écartement des longerons est différent sur l'Aronde. La fixation se fait au niveau des longerons en utilisant les trous prévus pour les pattes de pare-chocs.

Le plus dur, monter la voiture à 95 cm du sol pour que le point de rotation soit suffisament haut pour pouvoir tourner aisément la voiture. Le toit arrive à 8cm du plafond et pourtant ça passe...

Prochaines étapes:

- finir de démonter les tuyaux de freins, le maître-cylindre et le pédalier. C'est tellement plus simple avec la voiture sur le côté.
- gratter tout le rutex pour vérifier l'état de la caisse.
- sablage de la caisse

Et c'est parti pour le grattage du rutex, David en pleine action, déjà une petite zone est nettoyée, pendant que je termine le démontage du circuit de frein. C'est tellement plus facile avec la voiture sur le côté.


Septembre 2007

Quelques nouvelles de l'évolution de nos travaux.
Le grattage du rutex se termine, quelle galère. De temps en temps, pour se donner du courage, on fait autre chose.
Début de réparation des bas de portes:
et pourtant elle semblait saine...

finalement pas tellement...     pas grave  cependant Découpe de du bas de porte
On voit que le triangle de renfort est aussi attaqué le voici refait

Lors du démontage des toles dans les ailes avants, nous avons découvert de curieux matériaux utilisés par la personne qui avait commencé la restauration il y a une dizaine d'années, de la moquette et du papier journal, utilsés pour remplir les espaces avant de mettre de la mousse polyuréthane!!!

Octobre 2007

Suite des travaux.
Le nettoyage-grattage de la caisse est enfin terminé, ouf quel boulot!
Voici deux vues générales du dessous de la caisse:

Mais ce nettoyage avait aussi comme objectif de mieux voir les dégats liés à la corrosion. Et cette caisse, d'apparence bien saine, a souffert surtout du côté droit, sans doute à cause des conditions de stockage. Il y aura du boulot de tolerie mais heureusement pas trop compliqué.

Entre le longeron et le bas de caisse et aussi le bas de l'aile arrière droite

Nous allons remettre les trains pour pouvoir déplacer la voiture et en route vers le sablage chez un ami.

2 ème partie: réfection de la structure

3 ème partie: démontage et réfection du bloc arrière

Ajouter un commentaire